icon
VIGNERON.NE(S)

Deboutbertin

Vigneron : Stéphanie et Vincent Deboutbertin
Région : Loire
Ville : Faye d'Anjou
Encépagement : Chenin, le Pineau d’Aunis, le Grolleau et le Cabernet Franc
Surface domaine : 7 ha

L'histoire

Une journée dans la Loire pour trouver les quilles qu’on aime, quoi de plus sympa ? Surtout quand la dégustation se passe dans les vignes, dont les ceps épousent les rayons du soleil et annonce la fin de l’hiver. On croise Stéphanie et Vincent Deboutbertin un Vendredi après-midi, en fin de tournée dans l’Anjou. Vincent nous invite à déguster les vins sur la dernière parcelle qu’ils viennent de planter, séquence émotion !

Stéphanie et Vincent Deboutbertin ont créé le Domaine Deboutbertin en 2012. L’envie de faire du vin naturel et de travailler la terre pousse les deux ingénieurs à s’installer, après une formation BPREA et plusieurs stages chez Cyril Le Moing, Mark Angéli, Les Roches Sèches, Jean-François Chenet et Olivier Cousin… Bref, du beau monde ! Ensuite, direction l’Anjou pour s'installer à Bellevigne en Layon.

Le couple de vignerons cultive quatre cépages sur sept parcelles réparties entre Faye d’Anjou et Beaulieu-sur-Layon : le Chenin, le Pineau d’Aunis, le Grolleau et le Cabernet Franc. Stéphanie et Vincent privilégient les vignes d'un certain âge, plus de 45 ans en moyenne, car elles sont issues de sélections anciennes qui sont moins vigoureuses et plus résistantes aux maladies. Toutes les opérations dans les vignes (taille, ébourgeonnage, entre-coeurs, épointage...) sont réalisées manuellement, exceptés les labours qui sont confiés à Anatole, leur Percheron et au bon vieux tracteur Renault V72 hérité du grand père ! L’ensemble du domaine est cultivé selon le cahier des charges de l’agriculture biologique et toutes les vendanges sont faites à la main, avec un tri des raisins rigoureux.

En cave, on fait bien les choses aussi : pressurage vertical lent, fermentation avec levures indigènes, manipulation des jus par gravité… sans la moindre intervention ni aucun intrant bien évidemment, mise à part un ouillage régulier, les vins sont élevés 12 mois sur lies en barriques de 3 à 5 ans. La mise en bouteilles se fait sans filtration et sans soufre. Les raisins rouges sont versés, grappes entières, dans des cuves de macération où un foulage au pied est effectué. Selon les millésimes, une macération de 8 à 15 jours avec pigeage quotidien est réalisé. Les raisins blancs quant à eux sont directement portés au pressoir et le jus obtenu est versé en barriques. Bref, du raisin et rien d’autre.

Dans le verre ? c’est le coup de cœur ! Des rouges croquants et fruités, des blancs complexes plein de vivacité. Des vins de plaisir et d’émotion, dont il est impossible de passer à côté. Que du bonheur !

La région

Coup d'oeil sur Faye d'Anjou