icon
VIGNERON.NE(S)

Colvert

Vigneron : Marc Kemlin et Pierre Hochart
Région : Provence
Ville : Rognes
Encépagement : Rolle
Terroir : Calcaire
Surface domaine : 1 ha
Production annuelle : 2300

L'histoire

Colvert, c’est la rencontre de deux passionnés issus d’horizons différents. Pierre Hochart, dit Pierro, Chef cuisinier qui aime régaler ses hôtes autour d’une démarche locale, authentique, tournée autour des producteurs et de la qualité de leurs produits et Marc Kemlin, dit Marco, qui a travaillé plusieurs années dans un domaine en Bourgogne, région qu’on retrouve d’ailleurs dans l’esprit de leurs vins. Le petit domaine est installé depuis 2020 sur le domaine de Ribières à Rognes, non loin d’Aix-en-Provence, dans une très belle propriété.

Marco et Pierro ont dans un premier temps fait du négoce avec le cépage Rolle, qu’ils achètent à des vignerons dans les alentours. Tous les raisins proviennent de cultures travaillées selon les procédés de l’agriculture biologique. Les deux collègues ont pour projet d’être vignerons à part entière et ont pu récupérer un hectare de vigne, toujours du Rolle, juste en face du domaine ! Dans le coin le sol est très calcaire et les vignes, âgées entre 15 et 20 ans, culminent à 300 mètres d’altitude, ce qui aide à faire des vins très minérales malgré les fortes chaleurs qu’on trouve dans cette superbe région. Le travail des sols est fait manuellement et une approche du vivant est privilégiée par les deux vignerons. Lorsque les vendanges arrivent, tout est réalisé à la main, de la récolte au tri des raisins.

En cave, Marco fait jouer son expérience Bourguignonne et son amour qu'il porte à la région pour vinifier les vins. Tous les élevages se font en barriques, avec l’idée d’apporter un caractère particulier à ces superbes blancs. Franchement ? Ça marche très bien ! A l’aveugle, on pourrait se laisser porter par un Chardonnay Bourguignon, grâce à une grande fraîcheur et une légère touche boisée bien équilibrée. Marco et Pierro font du blanc de presse directe (R/C) mais également une petite macération façon vin orange (Jar Tosc), qui apporte de très beaux tanins au jus. Les vins ne sont pas filtrés, pas collés, très peu voire pas soufrés et les levures sont toutes naturelles. Bref, c’est bien fait !

Un travail méticuleux qui porte ses fruits. Nous avons été sous le charme des trois blancs que nous avons gouté. Nous avions comme apriori de tomber sur des blancs un peu mous, qui peuvent parfois être peu digestes dans les régions plus au Sud. Mais pas du tout, c’est vif, droit et très gourmand !  On est très heureux de vous faire gouter leur premier millésime 2020, avec seulement 2300 bouteilles produites. On a hâte de déguster les prochains !

La région

Coup d'oeil sur Rognes