icon
VIGNERON.NE(S)

Les Vins Jardinés

Vigneron : Yoann Gillot
Région : Loire
Ville : Monnières
Encépagement : Melon de Bourgogne, Folle Blanche, Gamay
Terroir : Granite, Gabbro
Surface domaine : 3,6 ha
Production annuelle : 2300

L'histoire

Une belle découverte avec les Vins Jardinés et son initiateur Yoann Gillot, qu’on remercie pour son accueil chaleureux !

Avec un brevet de technicien agricole « gestion de la faune sauvage », puis d'un BTS « gestion et protection de la nature », Yoann se prend de passion pour le vin et fait un stage chez deux sœurs viticultrices, qui travaillent en bio sur l’île d’Oléron.

Stages, expérience en woofing et un voyage européen à vélo (oui à vélo !) vont enrichir ses contacts et son envie de s’installer. Sa philosophie, faire tout soi-même et de façon artisanale sur une petite surface, avec l’ambition de redorer le blason du Muscadet, souvent méprisé à tort à ses yeux (aux nôtres aussi d’ailleurs). Titulaire d’un certificat en spécialisation viticulture, vinification et commercialisation de vins en agriculture biologique, le domaine est alors créé par Yoann en 2018 et se situe à Monnières, sur les coteaux de la Sèvre Nantaise.

Le Melon de Bourgogne, la Folle Blanche, le Gamay y sont cultivés sur 3,6 hectares de sols Granitique, de Gabbro de sable et de Limon sous certification Agriculture Biologique et dans le plus pur respect de la nature évidemment ! Car oui, Yoann Gillot mêle approche biodynamique et travail des sols rigoureux dans ses vignes : Enherbement tardif pour favoriser la biodiversité, purin de consoude prêle et ortie, huile essentiel, préparation de bouse de corne... et on en passe. Les vendanges sont évidemment manuelles et en petites caisses pour ne pas abimer les raisins.

Le travail minutieux de Yoann Gillot ne s’arrête pas là, puisqu’en cave, la rigueur est de coutume également, avec des pressurages lents de 6 à 10 heures pour respecter le jus au maximum et des élevages sur lies de 7 à 14 mois en cuves souterraines verrées, spécificité locale. Les levures sont naturelles et l’ajout de soufre, quand il y en a pour protéger certaines cuvées, est particulièrement faible et ne dépasse jamais les 20mg / litre.

Le résultat ? Des vins de terroirs, fruités, frais et faciles à boire, que ce soit pour ses blancs ou ses rouges. Des vins aussi sympas que celui qui les a fait naître ! Si vous voulez essayer, vous savez ce qu’il vous reste à faire...

 

La région

Coup d'oeil sur Monnières