VIGNERON.NE(S)

Fermenterre

Vigneron : Victor Cossy
Région : Loire
Ville : Maisdon Sur Sèvre
Encépagement : Melon de Bourgogne, Folle Blanche, Gamay
Terroir : Schistes à deux micas, Gneiss, Gabbro
Surface domaine : 2,6 ha
Production annuelle : 8400
Certification : Agriculture biologique
portrait

Après avoir travaillé vingt ans dans l’Architecture et le graphisme, Victor Cossy prend la décision de redonner du sens à sa vie et de se lancer dans une formation en viticulture/œnologie, après avoir rencontré en 2016 Benoit Chéreau, vigneron à Monnières. Pendant trois ans, ce dernier va l’initier à la culture de la vigne et à la vinification. En 2019, il lui cède un hectare de vigne, cultivé en bio depuis 2007, pour l’aider à démarrer. Jeune vigneron non issu d’une famille d’agriculteurs, il prend la décision de créer le domaine Fermenterre en janvier 2019, qui se trouve à l’ouest de la vallée de la Loire, au cœur de l’aire d’appellation Muscadet Sèvre et Maine.

« Avec une pointe d’innovation et des méthodes ancestrales oubliées, ma démarche est volontaire, pleine de « bon sens » et en me faisant toujours accompagner par la nature sans jamais chercher à la maîtriser. Je cherche avant tout à valoriser la terre que je cultive et produire ainsi des vins sains et généreux. »

C’est accompagné par cette philosophie, que Victor cultive aujourd’hui les 2,6 hectares de vignes âgées de 35 à 60 ans, séparées en deux parcelles et principalement composées de Schistes à 2 micas, Gneiss et Gabbro. Il souhaite par la suite agrandir progressivement la surface jusqu’à quatre hectares. Pour les blancs, le raisin cultivé sur ces terres est issu en grande partie du Melon de Bourgogne, variété emblématique du vignoble Nantais, ainsi que de la Folle Blanche. Pour les rouges, le Gamay est à l’honneur sur le domaine.

Dans les vignes, l’objectif est de favoriser la vie des sols et les défenses naturelles de la plante, grâce au travail en bio et à la canalisation d’énergies vibratoires, qui apportent une belle finesse dans les vins. Labour du sol peu profond, enherbement sous le rang, traitements avec des tisanes et décoctions de plantes (Prêle, achillé millefeuille, reine des près, consoude, ortie, etc.) composent le travail de Victor, afin de limiter les doses de cuivre et de soufre dans ses vignes. L’ensemble du domaine est conduit selon le cahier des charges de l’agriculture biologique (Certification Ecocert) et biodynamique (sans certification), avec absence de produits chimiques. Bref, ici, on respire !

En cave, Victor Cossy poursuit cette démarche, qui consiste à faire des vins authentiques, en mêlant un travail rigoureux à une vinification peu interventionniste. Pressurage en douceur, élevages sur lies, vendanges égrappées, macérations longues, élevages en barriques… Le jeune vigneron utilise une large palette de techniques de vinifications en cave pour magnifier les vins. Afin d’accompagner ces différents processus, il s’interdit tout intrant œnologique, hormis une dose homéopathique de souffre pour protéger les jus quand cela est nécessaire, travaille avec les levures naturelles et ne réalise aucun collage ou filtrage.

Dans le verre ? Déjà, c’est très bon. Mais la première chose que l’on retient, c’est qu’avec seulement 2 ha 60 et 3 cépages, Victor nous invite à découvrir une multitude de petites cuvées au caractère très singulier : blancs vifs accompagnés de jolis amères marqués par le terroir, des rouges d’une grande profondeur grâce à des macérations et élevages long, un vin orange…  En conclusion, impossible de s’ennuyer en dégustant les vins de Victor !

La région

Coup d'oeil sur Maisdon Sur Sèvre