icon
VIGNERON.NE(S)

La Grange de l'Oncle Charles

Vigneron : Jérôme François et Yann Bury
Région : Alsace
Ville : Ostheim
Encépagement : Gewurztraminer, Pinot Gris, Riesling Muscat, Pinot Noir, Chasselas, Sylvaner, Kerner, Auxerrois, Chardonnay
Terroir : Granite, Grès, Argilo-calcaire
Surface domaine : 9 ha

L'histoire

À partir de quelques ares de vignes légués par son grand-père et après s'être installé dans la grange familiale, appartenant à son grand-oncle, Jérôme François a créé la grange de l'Oncle Charles. Le domaine a ainsi vu le jour en 2014 dans le petit village alsacien d’Ostheim. Aujourd’hui, Jérôme et Yann Bury, son associé, possèdent plus de 9 hectares (6 ha en vignes et 3 ha de prairies et vergers).

Le vignoble, les prairies et les vergers sont travaillés en biodynamie dans le plus grand respect du vivant. Sans tracteur, les labours sont effectués avec des chevaux de trait : Sirus et Fastoche. Cela permet d’éviter les tassements des sols qui asphyxient la vie biologique et microbiologique. On trouve aussi des troupeaux de moutons d’Ouessant dans les rangs de vignes, qui peuvent paître paisiblement pour tondre l'enherbement et apporter de l’engrais organique.

Les sols, principalement composés de Granites, de Grès et d'Argiles-Calcaire, sont travaillés au cheval durant 4 mois, Jérôme François et Yann Bury excluent tout intervention d’engins lourds. Les riches terroirs du domaine accueillent Gewurztraminer, Pinot Gris, Riesling et Muscat, et Pinot Noir, Chasselas, Sylvaner, Kerner, Auxerrois… et même du Chardonnay ! 

Une belle mosaïque de cépages, tous chouchoutés à l’aide de préparations biodynamiques, telles que la bouse de corne dit 500 et la silice de corne dit 501. Pas de produit chimique ici ! Place aux tisanes et autres décoctions de plantes. Jérôme et Yann utilisent des sélections massales pour les plants qui doivent remplacer les ceps manquants chaque année.

« chaque vigne étant  comme un village  où doivent vivre ensemble  les enfants, les ados, les adultes et les vieillards. »

Ces valeurs, partagées par le binôme, sont appliquées également en cave avant et pendant la vinification des vins. La récolte des raisins se fait dans des caissettes de 20 kilos, un second tri est effectué à l'arrivée au pressoir. Les raisins sont ensuite déversés dans un pressoir pneumatique avec un pressurage doux et progressif, entre 10 et 16h pour une légère macération.

Les jus s'écoulent par gravité dans une cuve de débourbage et la fermentation alcoolique démarre grâce aux levures indigènes. Les vins sont ensuite élevés sur lies sur une période de 6 et 36 mois, en fonction de l’équilibre de chaque cuvée. La mise en bouteille est effectuée sans aucun intrant ni filtrage.

Et dans le verre ? C’est juste magnifique ! C’est pur, structuré, droit et sans défauts ! Une charge de travail qui se ressent dans les jus de ces deux vignerons, dont on va entendre parler pendant de nombreuses années…

La région

Coup d'oeil sur Ostheim