icon
VIGNERON.NE(S)

Pétouin et Enragé

Vigneron : Pierre Le Nen, Xavier Billet, Romain Arnould
Région : Loire
Ville : Le Landreau
Encépagement : Melon de Bourgogne, Folle Blanche
Terroir : Serpentinite, Gneiss du Loroux et Leptynite
Surface domaine : 2,5 ha
Production annuelle : 4000

L'histoire

Pétouin et Enragé, c’est avant tout l’histoire de trois copains qui, issus de chemins différents, avaient un projet en commun : devenir vignerons !

Pierre Le Nen, ancien caviste et fondateur des Caves de Reuilly à Paris et actuellement brasseur à la Dilettante, à côté de Vannes, dont il est également l'un des fondateurs. Xavier Billet, originaire du Jura, dans lequel il fait un stage chez Kenjiro Kagami du domaine des Miroirs et fera ensuite ses armes chez le célèbre  Marc PesnotRomain Arnould, ancien caviste Parisien reconverti dans la vigne après s’être installé à Nantes, mais surtout, l'un des 5 fondateurs de Whynat.fr ! Il a également fait ses armes chez Marc Pesnot avec Xavier. En plus d'être vigneron, il nous aide à choisir les vins pour façonner notre séléction, grâce à ses experiences de caviste et de vigneron. Un grand plus ! Les trois copains décident de s’installer au Moulin du Pé, au Loroux-Bottereau, situé au cœur du Muscadet. Pétouin et Enragé ? Pétouin, c’est également le nom du Melon de Bourgogne et Enragé, celui de la Folle Blanche, les deux cépages cultivés sur le domaine.

Nos trois vignerons en herbe ont repris 2,5 hectares de vignes sur l’un des plus beaux terroirs de la région, essentiellement composé de Serpentinite, Gneiss du Loroux et Leptynite. De vrais petits coteaux, qui abritent des vieilles vignes de 60 ans d'âge, facilement reconnaissables au Moulin du Pé qui domine fièrement les hauteurs de la région. Les cépages travaillés sur le domaine sont, le Melon de Bourgogne, cépage roi de la région et la Folle Blanche. Le travail, pour cultiver la vigne et magnifier les raisins, est entièrement réalisé dans le respect du vivant : Labour des sols, ébourgeonnage, absence de produits de synthèses et travaux manuels forgent la philosophie du domaine. Les vendanges sont entièrement faites à la main, en petites caissettes (On peut vous le confirmer, toute l’équipe Whynat était présente !).

Pour la vinification, tout commence par un pressurage doux de 4 heures après la récolte, avant de mettre les jus en cuves. Un procédé de saturation par gaz carbonique a lieu juste avant la mise en bouteille, afin de protéger le vin de l’air et d’éviter le sulfitage. Car ici, la philosophie c’est le zéro intrant ! Aucun produit œnologique et pas un gramme de soufre, ni au début, ni à la fin ! Aucune filtration, pas de collage et des levures indigènes, donc toutes naturelles. L’élevage des vins dure 8 mois et la mise en bouteille se fait par gravité et manuellement, tout comme le cirage des bouteilles (on a donné aussi).

Le domaine Pétouin et Enragé représente évidemment un projet particulier pour nous, car il s’agit avant tout d’une histoire de famille et de copains, que nous avons suivi depuis le début (et auquel on a un peu participé !). Mais en toute objectivité, entre le gel, le mildiou, le pressoir qui casse 24 heures avant la vendange (oui oui...) et la volonté de prendre tous ces risques, le résultat est incroyable. Les deux cuvées du domaine sont d’une incroyable pureté et pleines de fraîcheur. Cela malgré les contraintes et l’absence totale de soufre, ce qui nous pousse à encore militer pour aller chercher ces vignerons et vigneronnes, qui se battent pour obtenir des vins les plus naturels possible. Bref, vive le Muscadet libre !

La région

Coup d'oeil sur Le Landreau